SKU
100113583300P0

Napoléon 1er - Bicentenaire de sa disparition
Médaille Bicorne - Bronze Florentin

250,00 €
Plus d'infos
Métal BRONZE FLORENTIN
Poids 262 g
Tirage 200
En 2021, nous fêterons le bicentenaire de la disparition de Napoléon Ier. Cette année sera donc véritablement «L’Année Napoléon» célébrée en France et à l’International. Nous ne pouvions évidemment pas passer à côté de cet événement et souhaitions...
main product photo
Napoléon 1er - Bicentenaire de sa disparition Médaille Bicorne Bronze Florentin | Monnaie de Paris
Médaille Bicorne - Bronze Florentin
250,00 €

    Description

    En 2021, nous fêterons le bicentenaire de la disparition de Napoléon Ier. Cette année sera donc véritablement «L’Année Napoléon» célébrée en France et à l’International. Nous ne pouvions évidemment pas passer à côté de cet événement et souhaitions le célébrer non seulement sous plusieurs angles de l’héritage de cette période de l’Histoire de France mais également à travers nos différents types de produits.


    À l’occasion du bicentenaire du Premier Empereur des Français, la Monnaie de Paris à souhaité rendre hommage à Napoléon en frappant une médaille presse-papier à haut relief en forme de bicorne. Patinée à la main, la face de cette médaille en bronze représente tout en volume le célèbre bicorne de l’empereur, orné d’une cocarde colorisée.Au revers, on retrouve le portrait de Napoléon, surplombant la mention « Bicentenaire Napoléon 1821-2021 ». Cette médaille est numérotée sur la tranche.

    Les métiers de la monnaie

    • L'ESTAMPEUR

      L'estampeur est la personne en charge de la frappe des médailles. Il transforme un flan en une médaille ou décoration civile ou militaire : il alterne frappe pour révéler le relief et recuit pour redonner son élasticité au métal. Le flan est frappé autant de fois que nécessaire, en fonction du diamètre, de la profondeur et du détail de la gravure.

    • LE GRAVEUR

      Le graveur réalise avec talent un modèle en bas relief en pâte à modeler industrielle, puis en plâtre à partir de son dessin (main levée ou Dessin Assisté par Ordinateur) afin de magnifier sa gravure et l’accroche de la lumière. Il alterne le travail en creux et en relief jusqu’à un rendu optimal. Le graveur pratique les techniques ancestrales de la taille directe et pour laquelle il se fabrique ses propres outils.