Le rôle de la monnaie aujourd'hui

Qu’est-ce que la monnaie ?

La monnaie remplit traditionnellement trois fonctions :

  • moyen d’échange, la monnaie permet de régler des transactions commerciales ou entre particuliers. Elle peut être échangée contre des biens ou des services. Elle possède un pouvoir libératoire immédiat ;
  • unité de compte, elle permet d’établir les prix grâce à une unité reconnaissable et acceptée par tous. Elle permet de comparer la valeur relative de biens et de services ;
  • réserve de valeur, elle peut être épargnée et utilisée pour conserver ou transmettre à travers le temps.

Si la valeur de la monnaie était autrefois adossée à celle de métaux précieux comme l’or, elle est aujourd’hui garantie par les banques centrales. C’est la confiance entre citoyens et institutions qui donne sa valeur à la monnaie : on parle de monnaie fiduciaire.

L’euro est la seule monnaie qui a cours légal en France depuis le 1er janvier 2002. La Banque de France et la Banque Centrale Européenne sont garantes de la valeur de la monnaie européenne. 

Utilisé chaque jour par près de 340 millions de personnes, l’euro facilite les déplacements et les échanges économiques, il a permis de stabiliser les prix et les taux de change et de garantir des taux d’intérêts faibles.

La monnaie : un symbole vivant

Les espèces sont un élément essentiel au fonctionnement de l’économie. La valeur des pièces et billets dans la zone euro a été multipliée par sept depuis 2002 et continue à augmenter d’environ 8 % par an. 

Si l’usage transactionnel des espèces tend à reculer, l’argent liquide reste le moyen de paiement majoritaire en France et dans la zone euro.  En 2019, plus de 70 % des paiements effectués dans les points de vente de la zone euro l’étaient en espèces.

L’argent liquide est un bien public ; c’est un moyen de paiement universel et facile à utiliser. L’accès aux espèces préserve la liberté de choix entre les moyens de paiement et son utilisation protège les données personnelles. La monnaie n’est pas seulement un moyen de paiement, c’est aussi une institution économique qui contribue à un sentiment d’appartenance à une communauté. Les citoyens y sont attachés : selon la dernière étude menée par l’Ifop et la Monnaie de Paris, 83 % des Français sont attachés aux espèces.

Les espèces au temps du coronavirus

Contrairement aux idées reçues, la crise sanitaire liée à la pandémie de COVID-19 n’a pas précipité la fin des espèces. On a constaté en 2020 une véritable ruée sur l’argent liquide, avec une augmentation de la demande d’argent liquide de 10 %, sans doute liée à un phénomène d’épargne.

Les espèces - chiffres clés

1 575 milliards d’euros en circulation dans la zone euro en décembre 2021
Dont 31,2 milliards en pièces (BCE)

59 % des transactions en France réglées en espèces
73 % dans la zone euro (BCE, étude SPACE, 2019)

79 % des Français sont contre la disparition des espèces (IFOP, 2020)

Pour aller plus loin

Marc Schwartz, Président-directeur général de la Monnaie de Paris et Yannis Messaoui (HEC Paris) ont publié une étude sur la place des espèces dans le monde : Le grand paradoxe – ou pourquoi le règne du cash est loin de s’achever. Celle-ci montre notamment que le volume d’espèces en circulation ne cesse d’augmenter et que les espèces continuent jouent un rôle important en tant que moyen de paiement. Si la mort des espèces a souvent été annoncée, les arguments en faveur du cash sont nombreux. Cette étude étudie aussi les perspectives de mise en place d’une monnaie digitale de banque centrale (MDBC) qui pourrait présenter les mêmes avantages que l’argent liquide.

Pour consulter l'ensemble de ce travail :

 

Les chiffres clés et informations de référence sur la monnaie fiduciaire sont fournis par la Banque de France :

 

Et par la Banque Centrale Européenne :