SKU
100113043400P0

Grande Guerre
Médaille La Bataille de Verdun 1916 - Bronze monétaire 81 mm

125,00 €
Plus d'infos
Diamètre 81 mm
Métal BRONZE MONETAIRE
Poids 336 g
Tirage 1916
Produit officiel du comité du centenaire de la Grande Guerre Tirage exceptionnel de 1916 exemplaires Numérotation sur la tranche Face : des soldats en pleine bataille. Sur la gauche, un soldat porte un fusil à baïonnette. A ses côtés, le so...
-30%
main product photo
Grande Guerre Médaille La Bataille de Verdun 1916 Bronze monétaire 81 mm | Monnaie de Paris
Médaille La Bataille de Verdun 1916 - Bronze monétaire 81 mm
125,00 €

    Description

    • Produit officiel du comité du centenaire de la Grande Guerre
    • Tirage exceptionnel de 1916 exemplaires
    • Numérotation sur la tranche

    Face : des soldats en pleine bataille. Sur la gauche, un soldat porte un fusil à baïonnette. A ses côtés, le soldat tient un revolver. Les deux soldats sont coiffés d’un casque Adrian, utilisé à partir de 1915. A droite de la médaille deux soldats en fond courent sur le champ de bataille. En dessous, est représenté la route historique de la Voie sacrée ou Voie  sacrée Nationale, qui relie Bar-le-Duc à Verdun, numérotée RD1916.

    Revers : une carte du front tel que stabilisé fin 1916. 

    Personnalisation possible sur le revers.

    .

    Les métiers de la monnaie

    • L'ESTAMPEUR

      L'estampeur est la personne en charge de la frappe des médailles. Il transforme un flan en une médaille ou décoration civile ou militaire : il alterne frappe pour révéler le relief et recuit pour redonner son élasticité au métal. Le flan est frappé autant de fois que nécessaire, en fonction du diamètre, de la profondeur et du détail de la gravure.

    • LE GRAVEUR

      Le graveur réalise avec talent un modèle en bas relief en pâte à modeler industrielle, puis en plâtre à partir de son dessin (main levée ou Dessin Assisté par Ordinateur) afin de magnifier sa gravure et l’accroche de la lumière. Il alterne le travail en creux et en relief jusqu’à un rendu optimal. Le graveur pratique les techniques ancestrales de la taille directe et pour laquelle il se fabrique ses propres outils.