SKU
10041370170000

Excellence à la Française - musée du Louvre
Monnaie de 5 000€ Or 1 kilo - Qualité BE Millésime 2022

125 000,00 €
Plus d'infos
Diamètre 100 mm
Poids 1000 g
Qualité Belle Epreuve
La qualité "Belle Épreuve" est la plus haute qualité numismatique devant les qualités "Brillant Universel" (BU) et "courante". Une pièce belle épreuve est une pièce obtenue au moyen de coins et de flans spécialement préparés et de conditions de frappe particulières, de sorte que les motifs de gravure ressortent avec une grande netteté et que la surface est sans défaut. Les fonds de la gravure sont extrêmement brillants, les reliefs sont matés.
Tirage 14
Millésime 2022
Valeur faciale 5000€
En 2022 la Monnaie de Paris en association avec le musée du Louvre propose une collection exclusive alliant leurs savoir-faire.Emblèmes de l’excellence à la française, ces deux institutions séculaires, situées en voisines, de part et d’autre de la...
main product photo
Excellence à la Française - musée du Louvre Monnaie de 5 000€ Or 1 kilo Qualité BE Millésime 2022
125 000,00 €

    Description

    En 2022 la Monnaie de Paris en association avec le musée du Louvre propose une collection exclusive alliant leurs savoir-faire.

    Emblèmes de l’excellence à la française, ces deux institutions séculaires, situées en voisines, de part et d’autre de la Seine, appartiennent à l’histoire de France.
    À l’occasion de deux anniversaires : les 200 ans du déchiffrement des hiéroglyphes et les 100 ans de la découverte du tombeau de Toutânkhamon, la Monnaie de Paris en association avec le musée du Louvre propose une collection d’exception sur le thème des Trésors d’Égypte.

    Cette monnaie de 1 kg or célèbre une alliance d’exception.
    Entièrement gravée à la main, elle rend hommage aux formidables collections d’antiquités égyptiennes du musée.
    Cette année 2022 célèbre un double anniversaire pour l’égyptologie, les 100 ans de la découverte de la tombe de Toutânkhamon et les 200 ans du déchiffrement des hiéroglyphes. Joaquin Jimenez, le Graveur Général de la Monnaie de Paris s’est largement inspiré des chefs-d’oeuvre du département des Antiquités égyptiennes du Louvre.
    Grâce aux flamboyants trésors d’Égypte, à leur valeur intrinsèque et au mystère qui les enveloppe, il a imaginé une pièce dont le dessin et la gravure transportent dans une Égypte à l’imaginaire éternel. Frappée à 14 exemplaires seulement, la monnaie de 1 kg or dévoile côté face le grand sphinx de Tanis, devant les représentations du dieu Lune Khonsou et de la Divine adoratrice Chépénoupet. Le sphinx sculpté sous l’Ancien Empire est magnifié par un certain volume de gravure tandis que le décor en arrière-plan est représenté au trait.
    Côté revers, choisi comme axe central, le dieu Amon, principale divinité du panthéon égyptien, protège le jeune Toutânkhamon. Cette statue ne provient pas de la tombe du pharaon mais de l’un des temples d’Amon, probablement à Karnak. La divinité est entourée de hiéroglyphes issus de l’étui de bronze incrusté d’or ayant appartenu à la Divine adoratrice Chépénoupet sur lesquels viennent s’apposer le regard bleu en émail grand feu et protecteur de l’œil Oudjat. La pyramide, lien intemporel entre le patrimoine d’hier et d’aujourd’hui, orne le bas, et arbore fièrement les cartouches de Toutânkhamon.
    La valeur faciale est présente au centre de la monnaie ainsi que la mention RF. Le revers porte le différent de Joaquin Jimenez.

    Cette pièce d’exception, hommage aux trésors d’Égypte, est présentée dans un coffret noir, sobre et géométrique, destiné à l’exposer tout en la protégeant. 
    En ouvrant cet écrin carré, la pièce, posée au centre, est surmontée à l’intérieur du couvercle d’une pyramide stylisée qu’on aperçoit en transparence, au travers d’une fenêtre, lorsque le coffret est fermé.
    Glissée dans un tiroir discret, la paire de gants indispensable à la manipulation de la pièce est accompagnée d’une brochure, d’une loupe et d’un certificat d’authenticité. 

    La collection

    Fondée en 864, la Monnaie de Paris est la plus ancienne entreprise dans le monde. Elle cultive depuis douze siècles une tradition dans les métiers d’art liés au métal. Elle est à ce titre membre associé du Comité Colbert qui réunit les plus grandes entreprises du luxe en France. Ainsi, à l’occasion de ses 1150 ans, célébrés en 2014, la Monnaie de Paris a initié une collection baptisée « Excellence à la française ». L’objectif est de mettre chaque année en lumière un des métiers d’art qui constituent le patrimoine unique du luxe français, en collaborant avec une grande maison du Comité Colbert et en conjuguant les savoir-faire pour créer une collection singulière.

    C’est évidemment la rencontre de deux grandes maisons françaises que sont le Louvre et la Monnaie de Paris qui nourrit cette édition ; mais également la rencontre de savoir-faire à plusieurs siècles d’intervalle. C’est en réalité une grande émotion que de graver à nouveau ces motifs historiques comme les artisans d’art de l’époque ont pu le faire en leur temps. J’ai l’impression d’être dans la peau du graveur personnel du Pharaon plus de 3 millénaires après.

    Le mot du graveur
    Louvre
    Dior
    Berluti