Vous êtes ici

passage_de_la_gravure_c_aapp_artefactory_lab.jpg

Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat et la Fondation du Crédit Agricole - Pays de France

Le Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat et la Fondation du Crédit Agricole - Pays de France apportent leur soutient à la Monnaie de Paris au travers de la construction de son nouvel Atelier Central d’Outillage.

La convention de mécénat a été signée le 7 juillet 2014 par Yves Barsalou, Président de la Fondation du Crédit Agricole - Pays de France, François Imbault, Président de Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat et du Crédit Agricole d’Ile-de-France et Christophe Beaux, Président Directeur Général de la Monnaie de Paris.

Crédit Agricole

 

 

L’importance de ce soutien, qui place Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat parmi les partenaires de premier plan de la Monnaie de Paris, reflète celle que Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat et la Fondation du Crédit Agricole - Pays de France attachent aux projets alliant à la dimension patrimoine une forte dimension de transmission aux jeunes des savoir-faire nécessaires pour faire vivre le patrimoine.

Cette dimension est au cœur de la construction par la Monnaie de Paris de son nouveau bâtiment de l’Atelier Central d’Outillage (ACO) où ses artisans expérimentés, qui ont eux même approfondi leur métier auprès de leurs prédécesseurs, forment à leur tour à leurs techniques les apprentis qui seront amenés à prendre la relève et à poursuivre la tradition d’excellence de la Monnaie.

En soutenant le projet de la Monnaie de Paris, Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat remplit la mission qu’il s’est fixée : la préservation et mise en valeur du patrimoine, le maintien d’artisans d’art dans le cœur de la capitale, et la promotion de jeunes talents. Il agit en pleine cohérence avec les valeurs mutualistes qui sont celles du Crédit Agricole d’Ile-de-France : proximité, responsabilité et solidarité.

dassault_systemes_monnaie_de_paris.jpg

Dassault Systèmes

Dassault Systèmes, leader des logiciels de conception 3D pour l’industrie et la Monnaie de Paris, plus ancienne institution industrielle de France, s’associent pour une expérience inédite d’immersion dans la future Monnaie de Paris. En utilisant le pouvoir d’ubiquité des technologies 3D, ce nouveau projet dévoile en avant-première le nouvel espace de la Monnaie de Paris à l’issue du chantier ambitieux MétaLmorphoses.

 

Dassault Systèmes

 

Grâce a l’expérience immersive, il est désormais possible de visiter des lieux existants rénovés et de découvrir de nouveaux espaces (restaurant gastronomique de Guy Savoy, parcours sous les verrières, …). C’est aussi l’occasion de redécouvrir des éléments méconnus de la Monnaie de Paris : détails historiques inaccessibles aux piétons (statues en façade), parties historiquement fermées au public (palais et manufacture) ou restaurées (aile Mansart). Outre l’expérience immersive, les équipes de l’Institut Passion for Innovation ont crée la maquette numérique en trois dimensions du futur espace. Elle accompagne ainsi les architectes, urbanistes et décorateurs dans la conception et l’aménagement, leur permettant de se projeter dans le nouveau lieu, d’expérimenter leurs idées in situ. Evolutive, la maquette numérique a vocation a s’enrichir des nouveaux éléments au fur et a mesure du travail avec le maitre d’œuvre de MétaLmorphoses.

Pour vivre l’expérience, des bornes seront installées au sein de la Monnaie de Paris pour les visiteurs et l’ensemble du dispositif (visite & maquette) est d’ores et déjà adapté pour le casque de réalité virtuelle Oculus Rift.

Après avoir exploré le passé d’un certain nombre de bâtiments parisiens emblématiques avec Paris 3D Saga, l’Institut accompagne aujourd’hui une institution historique dans sa projection vers l’avenir. En reconstituant le futur espace de la Monnaie de Paris, il participe ainsi a la création et la sauvegarde d’un patrimoine en perpétuelle évolution. La maquette, en cours de réalisation, vous sera révélée prochainement.

exposition Paul McCarthy c Didier Plowy.jpg

Philips France

 

La société Philips réalise la mise en lumière des espaces d’exposition d’art contemporain qui ont réouvert depuis octobre 2014. Ces salons du XVIIIème siècle sont révélés par un dispositif technologique de pointe encore jamais installé en France et permettant de préserver les œuvres d’art.

 

Philips