SKU
10010000090A00

Médaille Vierge à l'Enfant avec revers étoilé
De Coeffin - Or jaune 18K - 18 mm

745,00 €
M'avertir de sa disponibilité
Plus d'infos
Diamètre 18 mm
Métal OR 750‰
Poids 5.7 g
Un bijou d'exceptionFace : la Vierge tenant l'Enfant Jésus. Composition inspirée de la statue Notre-Dame de bonté à Lavandin (Loir et Cher). Revers : l'Etoile de la Vierge rayonnant parmi les étoiles.Les garantiesLa Monnaie de Paris est la plus an...
Indisponible
main product photo
Médaille Vierge à l'Enfant avec revers étoilé De Coeffin Or jaune 18K - 18 mm
745,00 €

    Description

    Un bijou d'exception
    Face : la Vierge tenant l'Enfant Jésus. Composition inspirée de la statue Notre-Dame de bonté à Lavandin (Loir et Cher). Revers : l'Etoile de la Vierge rayonnant parmi les étoiles.

    Les garanties
    La Monnaie de Paris est la plus ancienne institution de France, certifiée du label « Entreprise du patrimoine vivant » et « Joaillerie de France ». Tous les bijoux sont manufacturés, fabriqués en or massif 750 millièmes ou en argent 950 millièmes. Ils sont marqués d’un poinçon, la corne d’abondance, garant de l’origine et l’authenticité.

    Les bijoux, une tradition de la Monnaie de Paris

    La Monnaie de Paris inscrit l’histoire et la culture française dans le métal précieux. Les artisans graveurs perpétuent et développent un savoir-faire, fruit d’une tradition de 12 siècles. Le cœur de métier des ateliers parisiens est la frappe monétaire. Cette technique est transposée dans la fabrication des bijoux et en constitue le caractère exceptionnel. La Monnaie de Paris s’inspire des chefs d’œuvres de grands maîtres (Botticelli, Raphaël, Van Eyck…), réédite des monnaies anciennes et fait appel à des artistes contemporains. L’ensemble de la collection compte plus de 500 références.


    Les métiers de la monnaie

    • L'ÉMAILLEUR

      Les émailleurs de la Monnaie de Paris perpétuent la technique traditionnelle de l’émail grand feu. L'émailleur reçoit une décoration, un bijou ou une médaille frappé présentant des alvéoles. Il y insère, au porte-plume, à l'aiguille ou au pinceau, de l’émail qu’il aura préparé lui-même. Il maitrise la fixation des poudres d'émail de différentes couleurs par de courtes cuissons successives à 900 degrés

    • LE GRAVEUR

      Le graveur réalise avec talent un modèle en bas relief en pâte à modeler industrielle, puis en plâtre à partir de son dessin (main levée ou Dessin Assisté par Ordinateur) afin de magnifier sa gravure et l’accroche de la lumière. Il alterne le travail en creux et en relief jusqu’à un rendu optimal. Le graveur pratique les techniques ancestrales de la taille directe et pour laquelle il se fabrique ses propres outils.