Vous êtes ici

 

 

c.lacroix.jpg

Christian Lacroix

Christian Lacroix a été nommé Conseiller Artistique de la Monnaie de Paris en 2010. Très fière d’accueillir ainsi l’un des plus grands créateurs de sa génération, mondialement connu pour son travail dans différentes disciplines dont le design, l’institution lui a confie la réalisation de la médaille du Mariage et du Pacs, d’une série de monnaies de collection au sujet des Rois de France ainsi qu’une pièce commémorant Noureev. Christian Lacroix a participé a la scénographie de l’exposition ≪ L’art au creux de la main, l’art de la médaille en France aux XIX et XXe siècles ≫ a Bordeaux, organisée conjointement par la Monnaie de Paris et le Musée des Arts décoratifs de Bordeaux de décembre 2012 à mars 2013.

 

Christian Lacroix est né le 16 mai 1951 à Arles. Grand couturier français, il est également costumier, designer et illustrateur. Après une licence en histoire de l’art de la Faculté de Montpellier, il poursuit ses études à Paris à l’Ecole du Louvre afin de devenir conservateur de musée.
Il débute par un premier emploi chez Hermès, puis devient directeur artistique dans la maison Jean Patou durant six mois. Christian Lacroix ouvre la maison de couture qui porte son nom en 1987 présentant alors sa première collection de haute couture. Dès le début ; le « couturier de la couleur » impose son style, fruit de mélanges d’inspirations diverses et de traditions ancestrales ; les broderies, ornements et parures sont ses meilleurs atouts.
Inspiré par le Sud et l’histoire de la mode, le couturier, par son association avec la Monnaie de Paris, relève désormais un autre défi : créer et inventer des formes nouvelles de commémoration mais aussi travailler sur des métaux précieux, en utilisant les savoir-faire séculaires de la gravure et l’estampage.

 

 

portrait_de_Guy_Savoy.jpg

Guy Savoy

Cuisinier français internationalement reconnu, Guy SAVOY a créé et dirige depuis 1980 le restaurant parisien GUY SAVOY, trois étoiles Michelin. Il a créé aussi un RESTAURANT GUY SAVOY à Las Vegas, frère jumeau du premier, et cinq établissements parisiens : le Chiberta, les Bouquinistes, l’Atelier Maître Albert, L’Huîtrade, Etoile-sur-Mer, ainsi qu'une boutique, Goût de Brioche.
Il a acquis l’essentiel de sa formation auprès des grands cuisiniers Jean et Pierre TROISGROS, chez lesquels il a fait son apprentissage. Puis il a brûlé les étapes en ouvrant à vingt-sept ans son propre restaurant (RESTAURANT GUY SAVOY, rue Duret a Paris) et en y obtenant sa première étoile Michelin des l’année suivante, en 1981.

 

Entré au dictionnaire Larousse, officier de la légion d’Honneur, sollicité par l’Académie des Sciences Morales et Politiques pour intervenir sur le thème de ≪  la grande cuisine : artisanat du rêve≫, Guy SAVOY considère que le cuisinier a un rôle à jouer dans la société et revendique les deux titres de ≪ cuisinier ≫  et ≪ artisan ≫.

En 2015, Guy SAVOY a rejoint la Monnaie de Paris pour y transférer son restaurant éponyme qui a pris place dans la magnifique succession de salons du premier étage, préalablement revus et repensés par son ami et architecte Jean-Michel WILMOTTE. Celui-ci a pris le parti d’assombrir les pièces en une harmonie de tons gris ardoise très chauds ; un concept de volumes sombres choisi pour que toute la lumière arrive par les hautes et larges fenêtres ouvrant sur le Louvre, le Pont Neuf, la Seine et l’Institut, et qui met en valeur les tables, point d’orgue du décor.
Un plafond peint par Fabrice HYBER et des œuvres de la collection François Pinault font écho aux expositions d’art contemporain organisées par la Monnaie de Paris.