Vous êtes ici

La coulée au creuset – atelier de fonderie 1907 - © Monnaie de Paris
La coulée au V-Process - © Monnaie de Paris

Un travail d'équipe

La première étape dans la création d’un bronze d'art est le dialogue entre l’artiste ou le commanditaire et les artisans de la fonderie. La réalisation est pensée en détails en amont de la fabrication afin de la faciliter.
La technique choisie et la fabrication des moules sont adaptées pour faciliter le travail de finitions et permettre de magnifier l’objet. Fondeur (création des moules et coulée), ciseleur et patineur anticipent dès le début les irrégularités ou fragilités potentielles de l'œuvre à réaliser

Retouche du modèle en cire - © Monnaie de Paris | Julien Sallé

Les techniques de fonderie

La fonte à la cire perdue existe depuis 1500 av. J-C et permet d’obtenir des formes complexes. La coulée au V-Process est un autre procédé d’une grande qualité utilisant le moulage sous vide et mis au point dans les années 70.
Le ciseleur donne un cachet à la pièce permettant de l’approcher du modèle original en corrigeant les aspérités du métal brut de fonderie. Le patineur à chaud colore le métal selon une palette de plus de 250 nuances.

Le travail du ciseleur - © Monnaie de Paris | Julien Sallé
Ciselure à la lime du bronze d’art - © Monnaie de Paris | Julien Sallé
Trophées festival de Cinéma européen des Arcs - © Pidz

Producteur et éditeur

Nous réalisons des octuples, des éditions limitées, des éditions grand-public. La Fonderie d'Art produit des œuvres :

  •     élaborées en interne ;
  •     réalisées avec un artiste extérieur ;
  •     pour le compte de client, en tant qu’éditeur.

L’artiste et les artisans travaillent en symbiose afin de produire un bronze d'art fidèle à la volonté artistique et dans la maîtrise des contraintes techniques.

Le Bronze d’Obélix - © Monnaie de Paris