Vous êtes ici

Vue de l'Atelier de gravure : graveurs au travail sur leurs établis - © Monnaie de Paris | Jean-Marc Martin
Travail du modelage en pâte à modeler industrielle - © Monnaie de Paris | Jean-Marc Martin
Travail du plâtre de la médaille Idéfix à l'atelier de gravure - © Monnaie de Paris | Jean-Marc Martin
Vérification en volume avec de la pâte à modeler de la gravure en creux d'un coin - © Monnaie de Paris | Jean-Marc Martin

Création et mise en volume lumineuse

En complément de sa formation technique, le graveur maîtrise les arts graphiques. Il réalise avec talent un modèle en bas relief en pâte à modeler industrielle, puis en plâtre à partir de son dessin (main levée ou Dessin Assisté par Ordinateur) afin de magnifier sa gravure et l’accroche de la lumière. Il alterne le travail en creux et en relief jusqu’à un rendu optimal.

Gravure : taille directe d'une coin monétaire La Semeuse avec plâtre et dessin - © Monnaie de Paris | Jean-Marc Martin
Gravure avec le tour à réduire dans les années 50 encore utilisée de nos jours - © Monnaie de Paris

Des techniques de pointe au service de savoir-faire ancestraux

Le graveur pratique les techniques ancestrales de la taille directe et pour laquelle il se fabrique ses propres outils. Il n’en est pas moins expert des technologies mécaniques anciennes et numériques (réduction, électroérosion, fraiseuse, laser). Il choisit ces techniques complémentaires en fonction du projet. Il ré-intervient manuellement à chaque étape, assure la qualité et la finesse du motif.

Le polisseur crée les couleurs sur le coin d'une monnaie de collection - © Monnaie de Paris | Jean-Marc Martin

Transformer un bloc d’acier en outil de frappe

Des cylindres en alliage très résistant sont gravés, puis l'Atelier d'Outillages les usine : le tourneur centre et dévoile la gravure, prépare des encoches pour adapter l'outillage à la presse choisie... Selon la finition, le polisseur crée les couleurs : poli-miroir et effets d'abrasion. Enfin, le coin est poinçonné des différents  par le graveur puis reçoit un traitement de surface qui assure sa rigidité et protège sa gravure.

Enfonçage du poinçon de garantie sur un bijoux argent - © Monnaie de Paris | Jean-Marc Martin

Et la garantie ? C'est nous, aussi !

Les ateliers de Gravure et d'Outillages fabriquent et gravent également :

  • les poinçons de garantie des titres (or, argent…), de maîtres, de l’industrie et de graveurs ;
  • les cachets et sceaux officiels ;

Les graveurs collaborent étroitement avec l'enfonceur  pour leur réalisation.