Vous êtes ici

Frappe des monnaies de collection en or - © Monnaie de Paris | Jean-Marc Martin
Frappe des monnaies en or Astérix et les Valeurs de la République - © Monnaie de Paris | Jean-Marc Martin

Sublimer l’or et l’argent

Si à Pessac, nous frappons 800 monnaies à la minute, à Paris, il faut plus d'une journée pour frapper la même quantité. Cet atelier travaille exclusivement l'or et l'argent : il transforme les flans en petites séries  frappées (monnaies, certains bijoux et décorations). 
Il frappe les monnaies en qualité Belle-Epreuve. Les outillages présentent alors des couleurs nuancées allant du mat au poli miroir, donnant à l'objet fini un aspect extrêmement précieux.
Monnayeurs à la frappe des monnaies - © Monnaie de Paris | Jean-Marc Martin

Une qualité optimale qui force à l’excellence !

Après avoir calibré avec exactitude sa presse, le monnayeur s'assure, entre chaque passe, de la qualité de la frappe, et doit détecter à l'œil nu le moindre défaut, appréhendant la remontée du métal par rapport au relief souhaité. L'air dans la presse est filtré et en surpression pour éliminer ce qui pourrait venir grainer les monnaies : le motif frappé doit être parfait ! Le métier de Monnayeur nécessite une formation d'environ une année durant laquelle les anciens transmettent leur savoir.

Frappe d'une monnaie argent bombée - © Monnaie de Paris | Jean-Marc Martin

Essais de frappes et fabrication complexe

Au cœur de l'innovation, le monnayeur valide la technique à employer et réalise les essais de frappe qui servent à tester les outillages. Son expertise permet d'apporter d'éventuelles améliorations pour un résultat parfait. Il fabrique tous les produits complexes ou innovants (convexe, concave, insert d'or de couleur ou de matière type céramique, forme spécifique,…).