SKU
100113270000B0

Excellence 2018 Boucheron
Médaille presse-papier - Argent 950

960,00 €
Plus d'infos
Diamètre 81 mm
Métal ARGENT 950‰
Poids 394 g
Tirage 160
Une médaille d’exception présentant des savoir-faire exceptionnelsL’alliance de deux grandes Maisons françaisesLa Monnaie de Paris collabore avec une maison française et crée chaque année une collection singulière qui conjugue deux savoir-faire is...
-30%
main product photo
Excellence 2018 Boucheron Médaille presse-papier Argent 950 | Monnaie de Paris
Médaille presse-papier - Argent 950
960,00 €

    Description

    • Une médaille d’exception présentant des savoir-faire exceptionnels
    • L’alliance de deux grandes Maisons françaises

    La Monnaie de Paris collabore avec une maison française et crée chaque année une collection singulière qui conjugue deux savoir-faire issus de la haute tradition artisanale française. En 2018, la Monnaie de Paris met à l’honneur la Maison Boucheron, le plus contemporain des joailliers parisiens depuis 160 ans.

    Cette série représente une nature triomphante, plus précisément le lierre qui gravit la célèbre colonne de la place Vendôme. Place emblématique des marques horlogères et joaillères, Boucheron fut la première Maison à y ouvrir sa boutique. 

    Comme les monnaies de 500€ or, 50€ or et 50€ argent, la médaille Boucheron est ronde et magnifiée à la façon d’une taille émeraude. Cette médaille met également en avant la nature triomphante visible sur la place Vendôme. 

    La face de la médaille met en avant la place Vendôme encadrée à la façon d’une taille émeraude. La vue de cette place est orientée de façon a ce que la célèbre colonne soit mise en avant. Les feuilles de lierre gravissent cette dernière, symbolisant une nature triomphante. La lettre B ainsi que le logo de la Maison Boucheron sont entourés des feuilles de lierre sur la partie centrale haute de la pièce.

    Le revers de la médaille représente une vue aérienne de la place Vendôme. De cette place émerge une nature triomphante magnifiée par des feuilles de lierres dont les nervures ornées de petits diamants sont apparentes. Ces feuilles de lierre donnent l’impression de venir à nous. À la place de la valeur faciale, dans la partie centrale gauche de la médaille, est inscrit l’âge anniversaire de la Maison : 160 ans.

    La collection

    Fondée en 864, la Monnaie de Paris est la plus ancienne entreprise dans le monde. Elle cultive depuis douze siècles une tradition dans les métiers d’art liés au métal. Elle est à ce titre membre associé du Comité Colbert qui réunit les plus grandes entreprises du luxe en France. Ainsi, à l’occasion de ses 1150 ans, célébrés en 2014, la Monnaie de Paris a initié une collection baptisée « Excellence à la française ». L’objectif est de mettre chaque année en lumière un des métiers d’art qui constituent le patrimoine unique du luxe français, en collaborant avec une grande maison du Comité Colbert et en conjuguant les savoir-faire pour créer une collection singulière.

    La rencontre du métal et du parfum : un défi incroyable que nous avons relevé avec passion. J’ai souhaité exprimer la finesse de l’essence des fleurs chères à Christian Dior, ainsi que le touché et le tombé d’un tissu, hommage à son talent de couturier. C’est avec cet objectif en tête que nous avons pu réaliser cette série et particulièrement la monnaie de 2 kilos Or, une vraie prouesse technique et la première pièce d’un tel poids jamais frappée par la Monnaie de Paris.

    Le mot du graveur
    Dior
    Berluti
    Louvre

    Les métiers de la monnaie

    • L'ESTAMPEUR

      L'estampeur est la personne en charge de la frappe des médailles. Il transforme un flan en une médaille ou décoration civile ou militaire : il alterne frappe pour révéler le relief et recuit pour redonner son élasticité au métal. Le flan est frappé autant de fois que nécessaire, en fonction du diamètre, de la profondeur et du détail de la gravure.

    • LE GRAVEUR

      Le graveur réalise avec talent un modèle en bas relief en pâte à modeler industrielle, puis en plâtre à partir de son dessin (main levée ou Dessin Assisté par Ordinateur) afin de magnifier sa gravure et l’accroche de la lumière. Il alterne le travail en creux et en relief jusqu’à un rendu optimal. Le graveur pratique les techniques ancestrales de la taille directe et pour laquelle il se fabrique ses propres outils.