SKU
10011349517UD0

Déesse TANIT Bague Maxi Bicolore Taille 57
Argent et Laiton doré à l'Or fin

149,00 €
M'avertir de sa disponibilité
Plus d'infos
Diamètre 18 mm
Poids 11.8 g
Puisée au cœur du patrimoine Monnaie de Paris, symbole de son savoir-faire, la nouvelle collection Tanit met à l’honneur la déesse de Carthage. Divinité protectrice attachée à la fertilité, la lune et la nature, Tanit anima la mythologie de différ...
Indisponible
main product photo
Déesse TANIT Bague Maxi Bicolore Taille 57 Argent et Laiton doré à l'Or fin | Monnaie de Paris
Argent et Laiton doré à l'Or fin
149,00 €

    Description

    Puisée au cœur du patrimoine Monnaie de Paris, symbole de son savoir-faire, la nouvelle collection Tanit met à l’honneur la déesse de Carthage. Divinité protectrice attachée à la fertilité, la lune et la nature, Tanit anima la mythologie de différentes cultures antiques de la Méditerranée.

     

    Fabriqués dans nos ateliers parisiens, ces bijoux dorés à l’or fin ont été réalisés à partir du moulage d’une tétradrachme issue de nos archives. Au revers, on retrouve le buste d’un cheval et un palmier-dattier des oasis, symboles caractéristiques des monnaies d’Afrique du Nord et de Carthage.

     

    En résulte une collection esthétique au style vintage, dans l’ère du temps, pensée au croisement de la tendance des bijoux camés et antiques. Des accessoires porte-bonheur pour affronter le quotidien avec assurance et élégance.

     

    Un modèle élégant mêlant fantaisie et classicisme, autour d’une forme chevalière au serti clos entourant une médaille de 18 mm. Ce modèle au corps robuste s’adresse aussi bien aux hommes qu’aux femmes. Existe en Laiton plaqué Or ainsi qu’en version bicolore argent et laiton.


    Pour bien choisir la taille de votre bague, vous trouverez un baguier à télécharger et imprimer en cliquant ici.

    Les métiers de la monnaie

    • L'ÉMAILLEUR

      Les émailleurs de la Monnaie de Paris perpétuent la technique traditionnelle de l’émail grand feu. L'émailleur reçoit une décoration, un bijou ou une médaille frappé présentant des alvéoles. Il y insère, au porte-plume, à l'aiguille ou au pinceau, de l’émail qu’il aura préparé lui-même. Il maitrise la fixation des poudres d'émail de différentes couleurs par de courtes cuissons successives à 900 degrés

    • L'ESTAMPEUR

      L'estampeur est la personne en charge de la frappe des médailles. Il transforme un flan en une médaille ou décoration civile ou militaire : il alterne frappe pour révéler le relief et recuit pour redonner son élasticité au métal. Le flan est frappé autant de fois que nécessaire, en fonction du diamètre, de la profondeur et du détail de la gravure.

    • LE GRAVEUR

      Le graveur réalise avec talent un modèle en bas relief en pâte à modeler industrielle, puis en plâtre à partir de son dessin (main levée ou Dessin Assisté par Ordinateur) afin de magnifier sa gravure et l’accroche de la lumière. Il alterne le travail en creux et en relief jusqu’à un rendu optimal. Le graveur pratique les techniques ancestrales de la taille directe et pour laquelle il se fabrique ses propres outils.

    • LE MONNAYEUR

      Le métier de monnayeur est apparu en Gaule avec la frappe au marteau au IVe siècle av. J-C. ! La presse a désormais remplacé le marteau. Le savoir-faire du monnayeur, sa connaissance des outillages, de la gravure et des métaux, son expertise, transmise de génération en génération sans discontinuer, restent les mêmes assurant l’excellence des productions