SKU
10041307910000

Catherine de Médicis
Monnaie de 10€ Argent - Qualité BE Millésime 2017

65,00 €
Plus d'infos
Diamètre 37 mm
Métal ARGENT 900‰
Poids 22.2 g
Qualité Belle Epreuve
La qualité "Belle Épreuve" est la plus haute qualité numismatique devant les qualités "Brillant Universel" (BU) et "courante". Une pièce belle épreuve est une pièce obtenue au moyen de coins et de flans spécialement préparés et de conditions de frappe particulières, de sorte que les motifs de gravure ressortent avec une grande netteté et que la surface est sans défaut. Les fonds de la gravure sont extrêmement brillants, les reliefs sont matés.
Tirage 5000
Millésime 2017
Valeur faciale 10€
Célébration de l’histoire de FranceMise à l’honneur des femmes qui y ont contribuéDisponible en or et en argentLes monnaies de cette série mettent en valeur les femmes qui ont marqué l’histoire de France. La face présente un portrait de Catherine ...
Indisponible
main product photo
Catherine de Médicis Monnaie de 10€ Argent Qualité BE Millésime 2017
65,00 €

    Description

    • Célébration de l’histoire de France
    • Mise à l’honneur des femmes qui y ont contribué
    • Disponible en or et en argent

    Les monnaies de cette série mettent en valeur les femmes qui ont marqué l’histoire de France. La face présente un portrait de Catherine de Médicis parée des habits typiques de cette époque. Le château de Chenonceau figure au revers. 

    La collection

    Chaque année, cette série débutée en 2016 honore une ou plusieurs figures féminines majeures de l’histoire de France. Ces monnaies caractérisées par une frappe libre mettent en avant des fonds inspirés des riches motifs textiles de l’époque. La Frappe libre donne un aspect ancien aux monnaies et les rend parfaitement imparfaites, faisant de chaque exemplaire, un exemplaire unique !
    Simone Veil
    Sœur Emmanuelle
    Marie Curie

    Les métiers de la monnaie

    • LE GRAVEUR

      Le graveur réalise avec talent un modèle en bas relief en pâte à modeler industrielle, puis en plâtre à partir de son dessin (main levée ou Dessin Assisté par Ordinateur) afin de magnifier sa gravure et l’accroche de la lumière. Il alterne le travail en creux et en relief jusqu’à un rendu optimal. Le graveur pratique les techniques ancestrales de la taille directe et pour laquelle il se fabrique ses propres outils.

    • LE MONNAYEUR

      Le métier de monnayeur est apparu en Gaule avec la frappe au marteau au IVe siècle av. J-C. ! La presse a désormais remplacé le marteau. Le savoir-faire du monnayeur, sa connaissance des outillages, de la gravure et des métaux, son expertise, transmise de génération en génération sans discontinuer, restent les mêmes assurant l’excellence des productions